Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 18:10

Après quelques années à enchaîner les scénarios pour les productions Hamster, j'ai eu envie en 1995, de tourner l’un d’eux. Un road movie doux-amer intitulé « RICKY », qui contait la rencontre improbable entre un VRP récemment licencié et un jeune « sauvageon » déterminé à tuer son père, dès qu'il sortira de prison. Le premier prend le second en stop, et va tenter de l’empêcher de commettre l’irréparable. Sur leur chemin, ils rencontrent deux filles : une serveuse complètement à l'Ouest et une jeune prostituée de motel, ainsi qu’un ivrogne batailleur, un maître-chien facho, et le voisin du VRP, qui a carrément pris sa place chez lui.

Je voulais au départ tourner le film avec Maxime Leroux et Matthieu Rozé, mes acteurs-fétiches, mais la production exigea des vedettes plus confirmées, aussi dus-je leur annoncer la mauvaise nouvelle, et contacter Jean-François Stévenin et Guillaume Depardieu.
Le premier fut une rencontre comme je les aime, faite de rires et de complicité. « Stève » est un imitateur-né, et son pastiche de Bébel est irrésistible. Guillaume lui, avait 24 ans, sortait de prison, et voulait « se refaire ». Je mentirais en disant qu'il fut d’une collaboration facile et confortable, mais ce qu'il donna de lui-même au personnage de Ricky n’a pas de prix. Dans sa bouche, certaines répliques font carrément mal (« Ma vie, elle était bousillée depuis le début »). Je crois qu’aujourd'hui, j’aurais beaucoup de mal à revoir « RICKY ».

Pour les rôles féminins, je rappelai Lola Gans qui apporta énormément de fraîcheur au personnage de la prostituée, et Elisabeth Vitali – pour qui j’avais écris plusieurs films dont « LES GRENADINES » et « L’EX », remplaça au pied-levé Véronique Prune, qui avait eu un empêchement d’emploi du temps. Sa Clothilde abrutie de travail et sans espoir, fut exceptionnelle. Puis, copro suisse oblige, nous eûmes le plaisir d’avoir le regretté Roland Amstutz, et Jean-Luc Bideau hénaurme, en client de la pute, ainsi que Jean-Pierre Malo, qui incarna le voisin « bernard-l’ermite » de façon extraordinaire.

Nous avons tourné « RICKY » en équipe ultra-légère, pratiquement tout en lumières naturelles, sans projecteurs, sans travellings, et c'est un excellent souvenir.

Je sais que ce tournage a donné envie à Stévenin de redevenir réalisateur, ce dont je suis très fier, et il fait souvent projeter « RICKY » dans les festivals où il est invité. Il aimait beaucoup Guillaume et tourna à nouveau avec lui, dans un film de Pierre Salvadori.

Guillaume et Stévenin discutent, pendant que l'hélico suisse se prépare à décoller, pour quelques plans de route aériens.
Stévenin et sa chienne Labrador Caramel, qui tient un rôle important dans le film, au côté de son maître.
Rencontre au bord d'une route avec une serveuse paumée, jouée par Elisabeth Vitali.Face à face inopiné entre Guillaume et un tigre, pendant le tournage de la fin du film, dans un zoo du Valais.
Petit matin blême, dans un motel sordide, au bord d'une route. Le VRP et la prostituée ont été largués par Ricky, parti sans dire au-revoir. Stévenin et Lola Gans.
Elisabeth et Lola dans la séquence finale au zoo, prêtes à partir pour l'Australie.
Tournage de plans "oniriques" filmés au ralenti, pour le générique-début.
Traditionnelle photo "de fin de film". Nous n'étions vraiment pas nombreux !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daubercie 23/09/2015 14:27

Bonjour Monsieur
Je me permets de vous envoyer un mail pour vous demander si vous avez des photos de tournage de ce film.
Merci

Philippe Setbon 05/07/2016 21:34

Les rares que j’aie sont sur le blog.

Présentation

  • : Le blog de Philippe Setbon
  • Le blog de Philippe Setbon
  • : Le blog du scénariste-réalisateur Philippe Setbon, auteur de films, téléfilms et séries telles que "FABIO MONTALE", "LES ENQUÊTES D'ELOÏSE ROME", "GRECO", etc.
  • Contact

Recherche

Liens