Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 21:10

De tous les films que j'aie tournés dans ma carrière, seulement deux ont été écrits par d’autres que moi-même. À chaque fois parce que je venais de travailler avec les producteurs, qu'ils m’avaient sous la main et qu'ils cherchaient justement un réalisateur pour partir à l’Étranger du jour au lendemain. Fut un temps où le goût de l'aventure était pour moi une motivation suffisante !

 

André Djaoui, le producteur de « CROSS » après une brève fâcherie consécutive à l’échec commercial du film, me rappela pour me proposer un polar écrit par Tito Topin : « TANGO BAR », une copro entre TF1 et la RAI Uno. C'est la première fois que je tournais quelque chose dont je n’étais pas l’auteur.

Le tournage devait à nouveau s’effectuer au Portugal, et je pris à cœur que tout se passe parfaitement bien, pour faire oublier les difficultés de mon premier film là-bas.

Je proposai le rôle principal à Bruno Cremer, qui était chez le même agent que moi. Nous nous étions croisés quelques fois, et nous avions le don de nous faire rire mutuellement. Je pense que c'est pour cela qu'il accepta le film. Ce fut une des collaborations les plus joyeuses que j'aie eue avec un comédien. Autour de lui, je réunis les jeunes Corinne Touzet et Thierry Redler, Philippe Polet, Maurice Barrier, la future réalisatrice Fabienne Berthaud, Maaike Jansen l’épouse de Roland Giraud et formidable actrice. Comme il fallait trois comédiens italiens, je choisis « sur catalogue » Venantino Venantini à cause des films de Lautner et Oury, Gabriele Tinti et Antonella Lualdi, sans savoir à quoi ils pouvaient ressembler aujourd'hui. Je n’eus que de bonnes surprises.

Dominique Brenguier fit une lumière très « cinoche », et dans une ambiance de liberté euphorique et familiale, nous improvisâmes pas mal, au point qu’en discutant avec Cremer, nous prîmes la décision de faire du flic enquêtant sur le meurtre de son ex-femme, le vrai coupable. Une fin à la « ANGEL HEART », qui ne fut justifiée que par un flash-back ajouté au dernier moment.

« TANGO BAR » était un polar très esthétique, et un des derniers rôles de Cremer avant les « MAIGRET ». Un film étrange, décousu, avec de superbes décors, une belle photo en 35MM, qui fit un carton énorme lors de sa diffusion (n°1 des fictions de l’année 1989, si je me souviens bien).

C'est Roland Giraud qui post-synchronisa Tinti, Serge Sauvion prêta sa voix familière (« COLUMBO ») à Venantino, et Martine Sarcey à Antonella.

Cremer s'énerve contre son suspect n°1, Maurice Barrier déguisé en Japonais, dans son club de strip.
Antonella Lualdi, en indic du flic. Tout le monde nage en eaux troubles...
Maaike Jansen en prostituée dépressive, vieille complice du flic.
Le très regretté Gabriele Tinti est planqué par Antonella, qui craint pour sa vie.
Cremer demande à une inconnue croisée dans un bar, de s'occuper de son fils. Corinne Touzet jouait Marylène.
Répète avec Venantino (on dirait qu'il a une auréole...) et Thierry Redler, dans un bureau de Lisbonne.
Ambiance japonisante complètement délirante, avec Maurice Barrier tout aussi déjanté.
La traditionnelle photo de fin de film, avec l'équipe franco-portugaise.
La confrontation finale : Bruno règle ses comptes.
Gabriele, à l'aise dans cette ambiance très "spaghetti western".

STAN ACHILLE (1)L’autre film dont je n’ai assuré que la réalisation (même si j'ai tout de même mis la main au scénario, on ne se refait pas !) s’appelle « STAN & ACHILLE ».

 Écrit par Pierre-Olivier Scotto et Éric Métayer, c'était une comédie contant l’histoire de deux frères ennemis dont l’un s’était exilé en Argentine, où il était devenu boxeur. L’autre, un petit prof pusillanime débarquait à Buenos Aires pour convaincre ‘Stan’ de divorcer de sa femme que ‘Achille’ comptait épouser.

Produit par les Films du Sabre, avec une équipe entièrement locale, ce fut un film amusant à faire, malgré un budget microscopique et quelques notions « lost in translation » au sein du staff de tournage. On a pas mal improvisé, beaucoup ri, tourné dans de magnifiques paysages westerniens. J'ai surtout pu connaître quelques remarquables acteurs argentins comme Villanueva Cosse célèbre homme de théâtre et Roberto Carnaghi hilarant acteur comique. Laura Novoa, star argentine de « telenovellas » a joué la jeune première.

Très libre dans le ton, le film fut pas mal remonté par les responsables fiction de TF1 de l’époque et fut diffusé deux ans après sa réalisation. Un souvenir doux-amer, disons… Et aujourd'hui un peu flou !

STAN ACHILLE 

 Eric Métayer, Pierre-Olivier Scotto et Laura Novoa voient arriver un avion à la gare de Jujuy, à la frontière bolivienne...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philippe Setbon
  • Le blog de Philippe Setbon
  • : Le blog du scénariste-réalisateur Philippe Setbon, auteur de films, téléfilms et séries telles que "FABIO MONTALE", "LES ENQUÊTES D'ELOÏSE ROME", "GRECO", etc.
  • Contact

Recherche

Liens