Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 09:55

En 1980, je travaillais encore dans la BD, et je faisais parfois des piges dans des journaux de cinéma. L’un d’eux faisait un numéro « spécial acteurs », et m’a demandé quel comédien français j’aimerais interviewer. J'ai immédiatement répondu Marcel Bozzuffi, dont j’étais fan depuis « Z » et « FRENCH CONNECTION », et qui partageait son temps entre les séries B italiennes, Robert Altman et la télé hexagonale. Je l’ai donc rencontré chez lui, à deux reprises. « Bozzu » était tout le contraire de ce qu'il paraissait, un poète dans un corps de baroudeur. Il pouvait se montrer déconcertant, car il était capable de répondre à quelque chose que vous lui aviez demandé une heure plus tôt, alors que la conversation avait évolué sur d’autres sujets. Nous avons sympathisé, et il m’a proposé de venir le voir sur le tournage d’un téléfilm qu'il avait écrit lui-même, et qu'il tournait avec Patrick Jamain.

Plus d'un an après cette rencontre avec le jeune réalisateur, celui-ci m’a rappelé : FR3 venait de lui proposer de tourner un téléfilm pour une collection fantastique intitulée « DE BIEN ÉTRANGES AFFAIRES », et il cherchait un scénario. Comme il se souvenait que je faisais de la BD, il avait dû se dire que je serais capable d’écrire ce genre de choses.

C'est ainsi que j'ai signé mon tout premier scénario « professionnel » : « L’AMI(E) ÉTRANGER », un copro avec la RAI. Patrick fit venir Bozzuffi pour le rôle principal, et réunit autour de lui Ottavia Piccolo, Roland Bertin et Jeanne Marine. C'était l’histoire d’un ex-professeur devenu alcoolique, qui recevait la visite du sosie de sa femme, quand elle avait vingt ans, et qui se révélait en fait, être une extra-terrestre ! On savait rigoler à l’époque, sur FR3 ! Je n’ai pas revu le film depuis vingt ans et des poussières, mais l’histoire préfigurait celle du « STARMAN » de John Carpenter. En plus rudimentaire, bien sûr !

Ce fut une belle expérience. Le film est bien sûr introuvable aujourd'hui, et comme il fut tourné en 16MM comme tous les téléfilms de cette période, il est peu probable qu'il soit rediffusé un jour.

Reste quelques photos que j’avais prises sur le plateau… Et c'est d'ailleurs émouvant de revoir le « grain » des photos argentiques !

Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 08:36

« LA 2ème SILHOUETTE » marque la première aventure « positive » de Greco, qui comprend que son « don » peut aider les autres, et peut-être même le faire grandir en tant qu’être humain. Dans cette histoire plutôt dure, impliquant la mort d’un nouveau-né, nous avons une fois encore eu plusieurs invités de marque.

D’abord Marc Berman, formidable acteur qui jouait le commissaire excédé dans la série « LES ENQUÊTES D’ÉLOÏSE ROME », et que j’avais employé dans « ANGE DE FEU ». Il y a quelque chose chez lui, qui me rappelle ce grand comédien que fut François Périer.
Puis Thomas Cousseau, émouvant en jeune veuf. Je l’avais repéré, comme tout le monde, dans « KAAMELOTT » où il incarne Lancelot. Luis Marquès est un homme de main sadique. Stéphane, notre maquilleuse avait tellement réussi sa balafre, que des gens de l’équipe sont plusieurs fois venus me demander comment Luis s’était fait ça !
Rim Turki, vedette des « PORTES DU SOLEIL » a accepté un petit rôle d’infirmière chaleureuse, Valérie Stroh – qui me fit remarquer que je ne lui confiais que des rôles de givrées – avait un rôle perturbant.
Et la jeune Sarah Stern jouait le fantôme de l’épisode, une mère déchirée qui réclamait justice.

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 20:06

Pour le 1er épisode de « GRECO », « CONTACT » le plus compliqué à gérer, parce qu'il devait à la fois présenter les personnages récurrents, amorcer l’histoire personnelle de Greco et lancer une enquête, nous avons bénéficié d’excellents acteurs et actrices dans les rôles de « guests ».

D’abord Sophie de la Rochefoucauld, qui a joué dans plusieurs séries en vedette et qui apparaît ici dans le rôle à fleur de peau de la mère d’une victime de serial killer. Sa dernière séquence à la piscine est bluffante.

Hubert Koundé (« LA HAINE ») est venu jouer un flic extrémiste et suspect, Catherine Erhardy était elle aussi, mère d’une victime traumatisée. Bénédicte Loyen avec qui je venais de faire « ANGE DE FEU », jouait la femme du serial killer disparu, avec son œil bleu pénétrant.

Et puis le fantôme était campé par Perkins Lyautey, un acteur qui n’a pas eu peur d’y aller « à donf », dans un personnage de tueur d’enfants complètement givré. Nous avons également eu le plaisir de « recevoir » Jo Prestia, qui inflige sa blessure à Greco, Alain Guillo.

Ce premier épisode était peut-être un peu alambiqué, et a semblé déranger certains spectateurs. En effet, le fantôme demandant son aide à Greco était un monstre et c'était probablement un peu tôt, pour déjà poser ce genre de problématique. La série n’a fait qu’augmenter en audience par la suite, lors de sa première diffusion…
 

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 12:46

Un très curieux projet, commencé comme un long-métrage, et finalement diffusé par TPS.

« CHUT ! » est un huis clos dans un appartement, un face à face entre deux jeunes époux, confrontés à un vrai problème : elle voit un petit monstre griffu rôder dans les pièces, lui ne voit rien. Il suffit parfois de peu, pour fissurer un couple, surtout s'il a des cadavres dans son placard. Le scénario traînait dans mes tiroirs depuis pas mal de temps, et avait failli se tourner sous un autre titre quatre ans plus tôt. 

Tourné en trois semaines, en DV, avec une équipe extrêmement réduite (on était onze en tout, je crois !), nous avions retrouvé l’énergie des premiers courts-métrages, et le fait de tourner en décor unique, pré-éclairé, nous donnait le temps de bien répéter avec les comédiens, de se concentrer sur l’essentiel.

Le cast comprenait cinq acteurs en tout et pour tout : Sophie Guillemin, qui fut une jolie rencontre, une sorte de surdouée à l’instinct infaillible, mon pote Matthieu Rozé, qui participa activement au montage financier du film, en trouvant lui-même les producteurs ! Puis Olivier Marchal, que j’avais connu comme auteur sur une série TF1, à ses débuts, puis comme acteur sur quelques « QUAI N°1 » que j’avais écrits, qui incarnait un flic (bien sûr) complètement décavé, très très drôle. François Morel est venu jouer un psy bizarroïde, et s’était fait pour l’occasion une tête à la capitaine Haddock, Sacha Bourdo jouait un dératiseur-cambrioleur burlesque, et Valérie Stroh était la sœur aînée de Sophie,  celle « par qui le scandale arrive ». Le film s’achevait par un gros-plan très inquiétant de son visage.

Sur ce film, je retrouvai le chef-op Jean-Pierre Plichon, qui se débrouilla royalement avec un matériel plutôt rudimentaire, et je fis connaissance du musicien Alain Mouysset, qui composa une BO flippante à souhait.

« CHUT ! » passe assez souvent sur les chaînes du réseau TPS, et a reçu un bon accueil. Un vrai film « expérimental », un suspense en chambre, une comédie psychanalytique, en quelque sorte.


Olivier Marchal en flic dragueur et passablement mal élevé, qui fait semblant de croire Inès (Sophie Guillemin), à des fins faciles à deviner.
Fred (Matthieu Rozé) trouve les tarifs du psy (François Morel) un peu exhorbitants.
Valérie Stroh et son regard en-dessous "à la Kubrick".

Le dératiseur (Sacha Bourdo) compte bien revenir dans l'appartement qu'il a visité, pour emporter ce qui l'intéresse...

Traditionnelle photo de fin de film. Ce qu'on appelle une "équipe réduite".

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 08:58

Le 3ème épisode de « GRECO », intitulé « CORPS ET ÂME », mettait en avant le fantôme de Julia B., une ancienne chanteuse, devenue actrice de porno, qui hantait le capitaine Grecowski. Seul problème : après enquête, il s’avérait que la jeune femme en question n’était pas morte !

Quelques très bons acteurs étaient venus en « guests » dans le film : Lionnel Astier, que j’avais – comme tout le monde – découvert dans la série « KAAMELOTT » où il est hilarant, joue Servais Domeny un producteur de films porno particulièrement abject. Chemises voyantes, gros cigares, Lionnel a composé un vrai « méchant » comme on les aime. Une « gueule », une présence énorme à l’image, un professionnalisme à toute épreuve. Je me suis empressé de retravailler avec lui, dès mon film suivant.

En garde du corps-assassin, mon vieil ami Hervé Laudière a rendu le personnage de Stelio inquiétant et dangereux. J’aime beaucoup sa scène d’interrogatoire. C'était notre 6ème film ensemble.

Côté dames, nous avons eu le plaisir d’une journée avec Marie-Sophie L., dans le rôle de l’ex-femme du commissaire Maxime Leroux. Une participation brève mais importante, pour définir le passé de Vanderwalk.

Et puis dans le rôle du fantôme de l’épisode, Veronica Novak, dont le regard savait se faire carrément angoissant. Nous avons fait connaissance quelques jours avant le tournage, pour mettre en boîte des plans d’un « faux porno » qui devait servir dans le film, quand Danica et Greco visionnent des films de Julia B. sur leur ordi. Ce fut assez drôle pour le chef-op, la décoratrice, les comédiens, de retrouver le parfum de ringardise de ces films, sans bien évidemment, tourner des plans explicites.

Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 08:12

Hier soir, j'ai jeté un coup d’œil au 4ème épisode de la série « GRECO » sur France 2, dont je gardais un bon souvenir et que je n’avais pas revu depuis sa première diffusion. Comme souvent dans les séries TV, les épisodes impliquant directement les personnages « récurrents », sont les plus mémorables, car ils influent durablement sur leur comportement dans le futur. Dans « FILLE DE QUELQU’UN », c'est Danica (Audrey Lunati) qui s’expose involontairement : le fantôme qui apparaît à Greco n’est autre que le père de sa co-équipière, disparu depuis quinze ans.

Je ne vais pas faire une critique de mon propre travail, mais ce qui m’a le plus accroché dans le film, c'est la grande qualité du casting. Je ne parle pas des protagonistes de la série (j’y reviendrai sûrement), mais des « guests » de l’épisode : d’abord Venantino Venantini, immortalisé par « LES TONTONS FLINGUEURS » et « LE CORNIAUD » dans les années 60, que j’avais déjà fait tourner dans « TANGO BAR », « LES SCORPIONS DE TANGER » et « LES NOCES DE LOLITA », et qui était apparu dans plusieurs épisodes de « FRANK RIVA » dont j'ai écrit le scénario. Ici, il est un restaurateur harcelé par des racketteurs. Un visage buriné de vieux boucanier, qui vaut de l’or.

Joël Demarty, qui venait de faire « ANGE DE FEU » avec moi grâce à Maxime Leroux qui me l’avait présenté, est un malfrat formidable, un vrai salopard policé et dangereux comme on les aime. Un de ses gardes du corps est campé par Olivier Schneider (photo au-dessus à droite), régleur de séquences d’action (on a beaucoup parlé de lui à l’époque de « TAKEN », pour le réalisme des bagarres à mains nues), et très bon comédien. La belle Anne Canovas, qui m’avait franchement épaté dans « ANGE DE FEU », un an plus tôt, incarne la mère tourmentée de Danica. Un rôle pas si évident, dont nous avions défini certaines caractéristiques psychologiques au tout dernier moment, comme un défi. Et Anne avait plongé tête baissée. Rien de mieux que les acteurs « tous terrains » ! Virginie Caliari, habituée aux premiers rôles dans les séries télé, est venue gentiment jouer un agent immobilier le temps d'une séquence. 

Et puis on n’oublie pas Cris Campion le héros de « PIRATES » de Polanski, que je ne connaissais pas encore, mais qui avait accepté de jouer… le fantôme de l’épisode. Là non plus, pas évident : quand il me demandait invariablement « Et là, qu'est-ce que je fais ? », je lui répondais seulement « Rien, tu regardes ». C'était devenu un gag entre nous… C'est au moment de la projection du film, que Cris a enfin réuni tous les morceaux du puzzle éclaté qu’était son personnage. Ça n’a l’air de rien, ces rôles de revenants, mais on a tout intérêt à obtenir de vrais bons comédiens, pour les interpréter. Leçon à retenir pour quiconque a l’intention de se lancer dans une série avec des spectres, des ectoplasmes, des zombies, des morts-vivants, des entités, etc.

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Setbon
  • Le blog de Philippe Setbon
  • : Le blog du scénariste-réalisateur Philippe Setbon, auteur de films, téléfilms et séries telles que "FABIO MONTALE", "LES ENQUÊTES D'ELOÏSE ROME", "GRECO", etc.
  • Contact

Recherche

Liens