Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 17:55

Quelques jours de repos du côté d’Arcachon m’ont permis de capter deux petits bouts de conversations idéales pour cette collection de « L’OREILLE QUI TRAÎNE ». Ce genre de petits dialogues qu’on ne peut  pas inventer. Même en forçant.

 

Nous sommes sur la promenade à Arcachon. Une famille, les grands-parents octogénaires arrivent près d’un banc, accompagnés de leur belle-fille de 50 ans. Le papy, visiblement perdu dans son monde, se laisse choir sur le banc et reste immobile à fixer l’horizon.

LA BELLE-FILLE : « Et alors ? Qu'est-ce qu'il fait, le pépé ? »

LA MAMY : « Il regarde la mer. Il aime bien regarder la mer ».

La belle-fille tapote rudement les épaules du vieux :

LA BELLE-FILLE : « Ben, pépé ! Faut vous remettre ! C'est que de l’eau ! »

 

Beau, non ?

PERLES DU CAP 

Seconde perle : tout en haut du phare du Cap-Ferret. Une famille – papa, maman, deux enfants – regarde en bas en hurlant :

LE FILS : « Elle est où, la voiture ? »

LA MÈRE : « Demande à ton père ».

LE FILS : « Papa, pourquoi qu’on la voit pas, la voiture ? »

LE PÈRE : « Parce qu'elle est en bas ». 

LA FILLE : « Mais où elle est ? »

Le père, intrigué par la question, se met à chercher. Tout autour, le magnifique paysage en vue plongeante. Mais lui, cherche sa voiture. Énervé parce qu'il n’arrive pas à la repérer, il s’exclame, scandalisé :

LE PÈRE : « Putain ! On paie vingt euros, on se casse le cul à grimper 200 marches et on n’arrive même pas à voir sa voiture ! ».

 

Rien à ajouter. De l’Art pur.

PERLES DU CAP (1)

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:49

Petit dialogue capté ce matin dans le bus 80, entre deux petites dames de 65 ans en tailleur, assises côte à côte :

1ère DAME : « Moi, en tout cas, je vous dis qu’une chose : faut faire attention à tout. À tout ! »

2ème  DAME : « Alors ça, je suis bien d'accord ».

1ère DAME : « Parce que ceux qui sont un peu… Vous voyez le genre… Eh bien après, ils sont bien embêtés ».

2ème DAME : « Eh oui. C'est comme ma fille. Elle, eh bien… »

Long silence.

1ère DAME : « Qu'est-ce qu’elle a, votre fille ? »

2ème DAME : « Ma fille ? Rien… C'est comme vous dites, là… »

1ère DAME : « Quoi ? »

2ème DAME : « Je sais pas. Ce que vous disiez tout à l'heure ».

Re-looooong silence.

1ère DAME : « Eh oui. Attention à TOUT ! »

2ème DAME : « Voilà ».

C'est du grand théâtre, non ?

DIALOGUE BUS

Repost 0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:21

Allez ! Encore un délectable petit dialogue surpris hier à un arrêt de bus du 8ème arrondissement.

Une dame blonde type « executive woman » quinqua parlant vite et fort dans son portable. On n’entendait que sa voix bien sûr, mais j'ai reconstitué celle de son interlocuteur invisible :

L’EXECUTIVE : « Ah ! Moi, c'est bien simple… Ça n’a pas traîné : ni une, ni deux, je lui ai dit sèchement d’aller vérifier ses e-mails ! »

L’INTERLOCUTEUR : « Ah bon… Tu lui as parlé, donc ? »

L’EXECUTIVE : « Non, je lui ai envoyé un SMS ».

L’INTERLOCUTEUR : « Et qu'est-ce qu'il a dit ? »

L’EXECUTIVE » : « Rien. Il était vert ».

L’INTERLOCUTEUR : « Ah… Tu l’as vu, donc… »

L’EXECUTIVE : « Ben non ».

L’INTERLOCUTEUR : « Comment sais-tu qu'il était vert, alors ? »

L’EXECUTIVE : « Parce qu'il n’a pas répondu, tiens ! ».

ARRET BUS

Voilà un échange totalement absurde et surréaliste comme on les aime. Impossible à inventer. Les dialoguistes ont encore des progrès à faire !

Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 19:19

Il est de notoriété publique que les auteurs puisent leur inspiration dans les conversations glanées d’une oreille plus ou moins discrète, à droite et à gauche.

On ne s’en rend pas toujours compte mais il est vrai qu’on est souvent à l’affût d’une expression amusante, d’une manière de parler, de traits de caractère originaux dont on pourrait se resservir un jour, l’air de rien.

KAI TEN

En déjeunant dans un Japonais, samedi, j'ai capté ce bref échange à la fois totalement banal et irrésistiblement absurde :

1er CLIENT : « Après bouffer, on ira au Virgin, c'est tout près ».

2ème CLIENT : « Ah ben, non ! Le Virgin, c'est complètement nul comme Fnac ! »

L’autre visiblement touché par l’argument, laisse passer un assez long temps de réflexion en mastiquant son sushi et finit par conclure :

1er CLIENT : « Bah ouais… Mais c'est parce que c'est un Virgin ».

 

De quoi rendre jaloux les meilleurs dialoguistes…

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Philippe Setbon
  • Le blog de Philippe Setbon
  • : Le blog du scénariste-réalisateur Philippe Setbon, auteur de films, téléfilms et séries telles que "FABIO MONTALE", "LES ENQUÊTES D'ELOÏSE ROME", "GRECO", etc.
  • Contact

Recherche

Liens